DATACENTRE D’ART

Étienne Cliquet

? • © 2015
Les couleurs des câbles de fibre optique du Colosse, Université Laval, Québec.

Allée froide

Au cœur des machines

Protection contre le bruit des serveurs.
Tentative de se réchauffer dans l'allée chaude, dans l'antre des machines.
Main.
Dans les sous-sols sans fin de l'université Laval.

Allée froide

Migracut.exe

Réalisé pour la préparation de la fresque Allée froide, le logiciel Migracut convertit la carte de l’origine africaine de l’homme moderne en une frise chronologique. Les pays et continents apparaissent de gauche à droite selon l’ordre chronologique de cette hypothèse anthropologique.

Carte des premières migrations (Source: Wikipedia, consulté le 27 octobre 2014).
Capture des étapes de travail avec le logiciel Migracut (programmation: Robin Fercoq).

→ Page 2...

Trou noir

Salle des serveurs

Trou noir, salle des serveurs de la SAT, Montréal, 2011.
Découpe vinyle adhésive et origami.

Circuit béant

Couleurs et pinceaux

Coloriage de la carte de Circuit béant avec un pinceau fin Kaerell S pointe usée bombée, série 8792.
Contour de la carte au rose tyrien.

Allée froide

Le Colosse

Le supercalculateur Colosse.

Le supercalculateur Colosse de l'Université Laval à Québec a été inauguré en 2009 à l'intérieur d'un ancien accélérateur de particules Van de Graff en forme de silo en béton recouvert d'une sorte d'exo-squelette en acier. C'est un repère sur le campus qui cache en réalité des rangées d'ordinateurs sur trois étages mobilisés pour du calcul scientifique dans différents domaines (biologie, physique, chimie, etc.).

L’allée froide.
L’allée chaude.
Caillebotis permettant à l’air de circuler à travers les étages.
Crochet datant de l’accélérateur Van de Graff.
Grappe de serveurs dans l’allée chaude et emplacement pour des baies de serveurs à venir.
Serveurs en rack.
Connectique.
En attendant devant la porte du supercalculateur avec le matériel de peinture.

Trou noir

Architecture sans fenêtre

Rendue nécessaire par les exigences du black-out américain, et possible par la conjugaison des charpentes légères, de la climatisation et de l’éclairage fluorescent permettant de la faire fonctionner jour et nuit, l'usine sans fenêtre, donnera naissance après la guerre à l’un des types de bâtiment de plus communs dans les périphéries: la grande boîte adaptable à tous les usages.


Jean-Louis Cohen, catalogue de l’exposition Architecture en uniforme, Centre Canadien d’Architecture à Montréal, édition Hazan, 2011.